Créer mon blog M'identifier

[Légumes #1] Pâtes aux brocolis

Le 9 août 2014, 20:51 dans Cuisine 0

Comme vous ne le savez pas (encore), je n'aime rien. Et je ne suis pas une grande cuisinière. Donc pour cette première recette (et pour les suivantes aussi), c'est très simple !

 

Il vous faut donc comme ingrédients, pour 1 personne environ :

  • des brocolis (150g)
  • des pâtes (75g)
  • du gruyère
  • (de l'huile et du sel)

Et c'est tout ! Oui, j'avais prévenu, c'est simple !

 

Au niveau de la préparation, ce n'est pas compliqué non plus :

  • Première étape : cuire les brocolis. Vu que j'utilise des brocolis en sachet, c'est écrit dessus pour le temps de cuisson, personnellement, j'aime bien quand c'est bien cuit, donc en général, je me contente de tester avec une fourchette.
  • Ensuite, cuire les pâtes. Pareil, le temps de cuisson est indiqué sur le sachet. Pendant ce temps-là, dans une poêle, mettre un peu d'huile et faire revenir les brocolis.
  • Une fois les pâtes cuites, rajouter-les ainsi que du gruyère dans la poêle, laissez cuire un peu, salez à votre convenance et voilà !

 

 

Quelques conseils :

  • Si comme moi, vous ne mettez que des pâtes, des brocolis et du gruyère, je vous conseille de ne pas lésiner sur le gruyère, c'est ça qui donne le goût !
  • Rajouter une tranche de jambon pour aller avec, je trouve que ça va bien ensemble !
  • Pour celles qui trouvent que c'est un peu trop simple et qu'il n'y a pas beaucoup de goût, je vous conseille de mettre des champignons en plus. Personnellement, je n'aime pas ça, mais je pense que ça irait bien avec le reste.

 

Résultat :

On obtient une jolie assiette bien colorée, on ne sent pas trop les brocolis, ce qui est parfait pour les personnes comme moi qui n'aiment rien, et on mange des légumes (bon ok, un légume, mais c'est mieux que rien) ! Par contre, ça n'avait pas énormément de goût, mais je n'avais pas mis assez de fromage, et de toute façon, pour que ça ait du goût, il faudrait mettre des épices ou ce genre de trucs, et je n'aime pas ça !

Mes genoux, moi et les autres

Le 3 août 2014, 11:53 dans Forme 0

J'ai un problème aux genoux. J'ai mal. Aux deux (pour équilibrer).

En général, quand je dis ça aux gens, on se moque de moi (je ne comprendrais jamais les personnes qui se moquent méchamment du physique des autres), on ne me croit pas.

Certains pensent que c'est psychologique, d'autres que j'ai tout inventé pour ne pas faire de sport, car j'étais nulle, je n'aimais pas ça et j'aurai eu une mauvaise note au bac. Mais « grâce » à mes genoux et à mon lycée qui proposait « l'EPS adapté », autrement dit, le sport pour les handicapés, j'ai eu 18. A cette même époque, je suivais des cours de conduite puis j'ai fait de la conduite accompagnée pour passer le permis. Je détestais conduire. Et bien évidemment, appuyer sur l'embrayage me faisait terriblement mal au genou gauche (j'en avais les jambes qui tremblaient quand je marchais après avoir conduit !), alors bien sûr, tout le monde se disait : quelle bonne excuse elle a inventé pour ne pas conduire ! (Sauf que je conduisais quand même, je ne voulais pas gâcher l'argent déjà dépensé pour mon permis.)

Mais après le bac, j'avais toujours mal, et on ne me croyait toujours pas. J'ai fait de la kiné pendant plusieurs années et je porte des semelles. J'ai arrêté de conduire immédiatement après avoir eu mon permis.  Aujourd'hui ça va mieux, j'ai même passé un an sans avoir mal du tout ! (Mais ça, c'était avant de commencer la course à pied.)

Je compte sur les doigts d'une main les personnes qui me croient quand je dis que j'ai mal aux genoux. Depuis quelques mois, je cours deux à trois fois par semaine, et lorsque je l'ai dit à un camarade de classe, il m'a répondu quelque chose comme : « Mais alors ton genou, c'était pas vrai ? ». Je n'ai pas répondu, ce n'était pas vraiment une question de toute façon. Dans le même style, j'ai récemment conduit 5 minutes pour tester mon corps et miracle, je n'ai pas eu mal en appuyant sur l'embrayage !, mais en sortant de la voiture et en m'appuyant sur mon genou gauche, j'ai eu mal comme longtemps je n'avais pas eu mal. Et quand je l'ai dit, j'ai vu les regards blasés de ma famille qui se disait : et voilà, elle nous ressort son histoire de genoux parce qu'on lui a dit qu'elle devrait conduire plus souvent pour ne pas oublier ce qu'elle a appris.

Mais sinon, mes genoux vont bien, merci. Peut-être même qu'un jour, je pourrais faire tout ce que je veux sans avoir mal. Avant d'avoir des rhumatismes. Les médecins m'ont déjà prévenue, je n'y échapperais pas.